Les appareils orthodontiques - Description

Appareil d'expansion palatine

L'appareil d'expansion palatine permet d’élargir le palais. L’appareil est retenu sur les dents soit par des bagues, soit par un recouvrement en acrylique complet collé sur les dents postérieures. L'appareil est constitué d’un vérin ou d'un vis  d’expansion qui est soit incorporé dans une armature de métal ou soit dans une structure d’acrylique.

La vis permet l’écartement des composantes gauche et droite de l’appareil et par le fait même provoque une disjonction de la suture palatine.

 

 

Arc lingual

L’arc lingual sert à corriger le chevauchement des dents de l’arcade inférieure chez l’enfant ou l’adolescent.

Il permet de préserver l’espace créé par les deuxièmes molaires primaires (plus grosses et destinées à tomber), pour accueillir les deuxièmes prémolaires permanentes (plus petites) qui pousseront à leur place. Grace à de cette différence de taille, les incisives bénéficieront d’un plus grand espace ce qui leur permettra de se positionner correctement dans l’arcade dentaire inférieure.

L’arc lingual se compose de bagues métalliques cimentées aux premières molaires permanentes inférieures. Un fil relie les deux bagues et s’appuie sur la face interne des incisives inférieures. L’arc lingual est porté jusqu’à ce que les deuxièmes prémolaires permanentes soient complètement sorties.

 

Le masque de protraction

masque_protraction.jpgLe masque de protraction est un appareil couramment utilisé dans le traitement interceptif des malocclusions de classe III où le maxillaire (mâchoire supérieure) est déficient antéropostérieurement (sens avant-arrière). Il est conçu pour exercer une traction vers l’avant et vers le bas sur la mâchoire supérieure.

Une tige métallique centrale sert d’armature pour maintenir un appui fronto-mentonnier. Les appuis, frontal et mentonnier, sont ajustés individuellement pour correspondre à la bonne hauteur sur le visage du patient.

 

 

 

 

Bracket twin

Le bracket twin est un appareil fixe classique. L’attachement se fait en quatre points, c’est-à-dire aux quatre coins du bracket.

Par défaut, ce bracket est large pour accommoder les ailerons d’attaches. L’arc orthodontique est maintenu soit par des ligatures élastomériques ou des ligatures métalliques. L’insertion et l’enlèvement d’un arc orthodontique prennent définitivement plus de temps qu’avec des brackets autoligaturants.


 

 

 

Article rédigé par le praticien le 31/05/2013

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr